Les 5 missions-clés des soins infirmiers

Le métier d’infirmier est un élément fondamental du secteur de la santé, car il assure la continuité et la qualité des soins apportés aux patients. Les soins infirmiers sont multiples et variés, mais peuvent être regroupés autour de cinq grandes missions. Découvrez les cinq rôles clés que les infirmières jouent dans le parcours de soins du patient.

I. Évaluation et surveillance de l’état de santé des patients

L’une des premières missions confiées à une infirmière est d’évaluer l’état de santé des patients. Ce travail comprend plusieurs tâches :

  • Détecter les problèmes de santé : cela peut inclure l’identification des signes de maladies aiguës ou chroniques, l’observation de facteurs de risque et la détection précoce de troubles fonctionnels ou psychosociaux.
  • Évaluer les symptômes : l’infirmière doit étudier les plaintes et les manifestations cliniques du patient pour établir un diagnostic initial sous la supervision d’un médecin.
  • Mesurer les paramètres du corps : telles que la température, la tension artérielle, le pouls, la fréquence respiratoire, la saturation en oxygène, etc., afin de vérifier si elles sont dans les normes ou si elles présentent des anomalies.
  • Poser les bonnes questions : poser des questions sur les antécédents médicaux, les habitudes de vie et les facteurs de stress du patient peut aider à identifier des causes potentielles de problèmes de santé.

Veille à l’observance thérapeutique et la prévention secondaire

Les infirmières jouent également un rôle déterminant dans le suivi des traitements médicamenteux et autres thérapies prescrites. Elles conseillent et accompagnent les patients pour s’assurer qu’ils suivent correctement leur traitement. Cela comprend :

  • L’éducation du patient : informer le patient sur sa maladie et les effets attendus du traitement, ainsi que les possibles effets indésirables ou complications.
  • La vérification de l’administrations des médicaments : s’assurer que le patient prend les médicaments aux doses et aux horaires appropriés, et observer les posologies, les modes d’administration et les interactions entre les différents traitements.
  • Le soutien émotionnel : écouter et apporter du soutien aux patients, notamment lorsqu’ils rencontrent des difficultés pour respecter leur traitement.

II. Réalisation de soins techniques et procédures cliniques

Les infirmières ont une expertise dans la réalisation de nombreux soins techniques, pratiqués en autonomie ou sous la supervision d’un médecin :

  1. Administration de médicaments : par voie orale, intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée, etc., conformément aux prescriptions médicales.
  2. Réalisation de pansements : pour les plaies, les brûlures, les ulcères ou les interventions chirurgicales.
  3. Prélèvement d’échantillons biologiques : comme le sang, l’urine ou les selles utilisés pour les analyses médicales.
  4. Soins d’hygiène et de confort : toilette, bain, habillage, coiffage, rasage, etc., visant à maintenir une propreté corporelle adéquate et favoriser le bien-être du patient.

Respect des protocoles et prévention des infections

Les infirmières veillent également à la mise en place et au respect des procédures et des règles d’hygiène pour prévenir les infections nosocomiales et assurer la qualité des soins :

  • Désinfection des surfaces et du matériel : les infirmières nettoient et désinfectent régulièrement les surfaces, les instruments et les dispositifs médicaux pour réduire les risques d’infection.
  • Observation des règles d’asepsie : pour prévenir la contamination lors de l’exécution des procédures cliniques.
  • Maintenance et entretien des dispositifs médicaux : vérification du bon fonctionnement des équipements et signalement des problèmes rencontrés.
  • Gestion des déchets de santé : collecte et élimination des déchets biomédicaux conformément aux réglementations en vigueur.

III. Coordination et collaboration avec l’équipe soignante

Les infirmières sont au cœur de la prise en charge des patients, en coordination étroite avec l’ensemble de l’équipe soignante :

  1. Transmission des informations : une communication efficace est essentielle pour assurer une prise en charge cohérente et adaptée du patient. Les infirmières sont responsables de la transmission orale ou écrite des données cliniques aux autres membres de l’équipe soignante (médecins, aides-soignants, spécialistes, etc.).
  2. Soutien au travail pluriprofessionnel : les infirmières collaborent avec les professionnels de santé impliqués dans la prise en charge du patient pour élaborer un plan de soins individualisé. Elles sont souvent présentes lors des réunions d’équipes et participent aux échanges interdisciplinaires pour discuter et décider des actions à mener pour améliorer la situation du patient.

Le rôle pivot de l’infirmière auprès des patients

L’infirmière constitue un maillon incontournable entre le patient et les différents intervenants médicaux et paramédicaux. Elle assure ainsi une continuité des soins et accompagne le patient tout au long de son parcours de soins.

IV. Éducation thérapeutique et promotion de la santé

L’une des missions-clés des infirmières consiste à promouvoir la santé et prévenir les complications en accompagnant les patients dans leurs démarches de soins :

  1. Éducation thérapeutique : les infirmières sensibilisent les patients sur l’importance de leur traitement et de leur suivi médical. Elles enseignent également aux patients à gérer leurs symptômes, à reconnaitre les signes d’aggravation de leur état ainsi qu’à utiliser correctement leurs dispositifs médicaux (inhalateurs, lecteurs de glycémie, etc.).
  2. Conseils en matière de santé : les infirmières fournissent des conseils sur la nutrition, l’exercice physique, l’hygiène et les bonnes habitudes pour limiter le risque de complications ou de récidives.
  3. Soutien au sevrage tabagique ou alcoolique : les infirmières peuvent accompagner les patients dans leurs efforts pour arrêter de fumer ou de consommer de l’alcool, en proposant des solutions et orientations adaptées.

Promotion de l’autonomie et de l’empowerment

L’infirmière a pour objectif d’aider les patients à acquérir une autonomie maximale dans la gestion de leur maladie en les initiant aux techniques de soins qui leur sont nécessaires (autocontrôle glycémique, auto-administration d’insuline, réalisation de pansements, etc.). Cette promotion de l’autogestion et de l’autonomie contribue à améliorer la qualité de vie des patients et à diminuer les hospitalisations.

V. Recherche en soins infirmiers et amélioration continue des pratiques

Enfin, les infirmières ont pour mission de participer activement à la recherche en soins infirmiers et à l’amélioration continue des pratiques professionnelles. Ce travail consiste notamment à :

  1. Développer des protocoles : les infirmières s’appuient sur les données probantes issues de la littérature scientifique pour élaborer et mettre en œuvre des protocoles de soins basés sur l’évidence.
  2. Mener des études cliniques : les infirmières peuvent être impliquées dans la conception et la réalisation d’études observationnelles, épidémiologiques ou randomisées visant à améliorer les connaissances sur les besoins des patients et les interventions infirmières efficaces.
  3. Évaluer l’efficacité des interventions : les infirmières ont la responsabilité de vérifier régulièrement l’impact de leurs actions sur l’état de santé des patients, d’identifier les points forts et les axes d’amélioration de leur pratique, et de partager ces informations avec leurs collègues pour optimiser la prise en charge globale du patient.

Ces cinq missions font de l’infirmière un professionnel polyvalent, au service des patients pour garantir une prise en charge globale, coordonnée et adaptée aux besoins de chaque individu.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *