Un défibrillateur, tout comme les voitures, les extincteurs et les chaudières, a besoin d’un entretien régulier pour fonctionner correctement et être conforme à la loi. En fait, tous les défibrillateurs sur le marché doivent faire l’objet de l’entretien nécessaire, faute de quoi la garantie du défibrillateur pourrait être considérée comme nulle.

L’entretien d’un défibrillateur DEA semi-automatique (quels que soient la marque et le modèle) peut être résumé en 4 étapes.

1-     Auto-test du défibrillateur automatique

Le défibrillateur effectue automatiquement un auto-test pour vérifier l’état de l’appareil et de la batterie, sans aucune intervention de l’utilisateur. La fréquence de l’auto-test, fixée par le fabricant, peut être quotidienne ou hebdomadaire. Si l’auto-test détecte la nécessité d’une intervention de l’utilisateur ou du technicien, le défibrillateur émet un avertissement. Dans ce cas, il est conseillé de contacter une entreprise spécialisée. Par exemple, le groupe Un défi pour la vie s’occupe de votre maintenance en cas de besoin.

2-     Inspection visuelle du défibrillateur

Régulièrement et après chaque utilisation, le défibrillateur doit être inspecté visuellement pour détecter d’éventuels dommages mécaniques.

En particulier :

  • Vérifiez que le voyant d’état indique que le défibrillateur est allumé et fonctionne.
  • Vérifier que l’enveloppe extérieure de l’appareil n’est pas endommagée

Si l’on observe des dommages ou des dysfonctionnements susceptibles de compromettre la sécurité du patient ou de l’utilisateur, l’appareil ne doit être utilisé qu’après les travaux de maintenance.

3-     Remplacement des consommables (batterie et électrodes)

Les électrodes et la batterie sont les pièces consommables d’un défibrillateur. Elles ont donc une date de péremption et doivent être remplacées périodiquement. Les électrodes de défibrillateur sont jetables et ne peuvent pas être réutilisées. Ils doivent donc être remplacés soit à leur expiration, soit après chaque utilisation. Le remplacement avant la date d’expiration (généralement au bout de 2 à 4 ans selon la marque et le modèle) est nécessaire. En effet, le gel qui permet une adhérence et une conductivité électrique parfaites a tendance à se dessécher avec le temps et n’est donc plus en mesure de remplir correctement sa fonction. La date de péremption est visible sur son emballage. Elle n’est valable que si l’emballage scellé est intact.

La batterie du défibrillateur a une durée de vie fixe, généralement comprise entre 2 et 6 ans. Cependant, sa durée de vie est affectée par différents facteurs, tels que le nombre de décharges, la fréquence des autotests et la température externe (température optimale entre 15 et 25 °C).

La fréquence de remplacement des pièces consommables varie d’un défibrillateur à l’autre, de même que leur coût. Parfois, un faible investissement initial se traduit par des coûts de consommables très élevés.

4-     Tests de sécurité électrique effectués par un technicien

Le défibrillateur semi-automatique est un appareil électromédical qui transfère une quantité de courant qui traverse le muscle cardiaque et peut rétablir son bon fonctionnement. L’évaluation de la sécurité du défibrillateur doit être effectuée par des personnes expérimentées en matière de sécurité électrique, qui ont reçu une formation adéquate sur les tests auxquels le défibrillateur doit être soumis. Tous les tests effectués doivent également être documentés.